9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 21:50
plumes et encres alcool - feathers and alcohol inks

Côté technique.

The making of.

plumes et encres alcool - feathers and alcohol inks
plumes et encres alcool - feathers and alcohol inks
plumes et encres alcool - feathers and alcohol inks

Pour préparer mes cartes ATC, pour un échange (voir l'article ici dessous) j'ai utilisé des vraies plumes et des encres alcool. Ces encres sont peu contrôlable mais sur du papier photo ça marche une merveille.

1. J'ai fais un petit 'flaque' d'encre et je mouille la plume. 2. Je la pose sur un autre papier photo pour faire un empreinte. 3. Voilà l'empreinte mais il n'est pas très précis car la plume était tout juste un peu trop mouillée. C'est difficile de prendre le bon moment pour l'empreinte et il faut beaucoup jouer pour un joli résultat.

 

To prepare my ATCs (exchange see the article below) I used real feathers and alcohol inks. These inks are difficult to control but on photo paper they work wonders.

1.I made a little puddle of inks and moistened the feather. 2. I placed it on another photopaper to make a print; just pressed it down with my fingers. 3. And there is the printed mage. It is not really precise enough to my liking; I think the feather was just a little too wet. It is quite challenging to judge the right moment to press the feather down and you have to play around a lot for the best results (who is complaining?)

plumes et encres alcool - feathers and alcohol inks
plumes et encres alcool - feathers and alcohol inks

Un moment cet endroit était trop saturé. J'ai pulvérisé un peu d'alcool ménagère...

4. Avec la plume j'ai badigeonné dans l'encre et ça remontait les couleurs d'en dessous.....je joue et je regarde ce qu'il se passe.... 5. mais j'aime le résultat comme c'est. Que puis-je faire avec? Faire une carte, tamponner par dessus, écrire une citation, remouiller avec de l'alcool pour continuer faire des empreintes..... 

 

At one point my photopaper became too saturated and I sprayed it with some rubbing alcohol.

4. I swished and swooshed the feather around and let it scrape over the surface to reveal underlying colours....just playing. 5. but I like the result....what could I do with this? Stamp over it, write a quote with lovely handwriting, I could still spray more alcohol over it and continue playing here....

plumes et encres alcool - feathers and alcohol inks
plumes et encres alcool - feathers and alcohol inks
plumes et encres alcool - feathers and alcohol inks

6. Je mouille la plume.... 7. je la place sur la composition.... 8. voyons quel joli empreinte!

6. I moisten the feather ...7. I place it on the composition.... 8. look at this lovely print!

plumes et encres alcool - feathers and alcohol inks
plumes et encres alcool - feathers and alcohol inks
plumes et encres alcool - feathers and alcohol inks

9. Je prend une empreinte et regardez au photo suivant ce que ça donne. 10. Je ne mouille pas la plume (la même) sur le papier à côté mais directement sur la composition. Je la place ensuite dans les gouttes avec la pointe et je la pousse en haut pour étaler l'encre. 11. voilà!

Je vous montre mes cartes et ATCs  la prochaine fois.

 

9. I am taking a print and look: the next photo shows it done. 10. I make a little ink puddle directly on the composition instead of on a separate paper. I push the same feather down in it pushing it towards the top, spreading the ink further. 11. the result. 

I'll show you the ATCs and cards next time.

plumes et encres alcool - feathers and alcohol inks
Repost 0
18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 20:34
soleil - sunshine

Bonjour le soleil, je sais que tu es là, derrière les nuages. Demain tu seras de retour, promis? J'en ai assez de cette journée de pluie.

Hello sunshine, will you please be back tomorrow and leave behind all these showers and storms we had today?!! 

soleil - sunshine

Ces pages sont faites après un tutorial par Françoise Melzani. Bien sur je n'ai pas copié son exemple précisément mais j'ai gardé l'organisation de la page en générale. Mon ciel n'est pas bleu car souvent le soleil le colorie avec des couleurs vibrantes le matin......peut être mon ciel est déjà menaçant d'un journée de pluie. C'est peut être la raison pour que les nageurs se précipitent à la plage et les poissons dansent.

En close-up:

https://couleurs-et-mixedmedia.blogspot.fr/2016/06/art-journal-2016-theme-7-vive-le-soleil.html

This spread was made following a tutorial by Françoise Melzani. Of course I didn't want to copy it precisely but I kept to the overall lay-out of the page. My sky isn't blue; often the sun colours the sky in vibrant colours although mine is perhaps threatening with a day of rain. It's perhaps why the swimmers seem to hurry ashore and the fish are dancing.

Let's zoom in:

soleil - sunshine
soleil - sunshine
soleil - sunshine

Demain je serai sur ma chaise longue, dans le jardin, avec mon 'projet lent' de l'embroiderie.

Tomorrow I'll be in the garden, on my sunbed....with my 'slow project' of embroidery.

soleil - sunshine
Repost 0
Published by Scrapitch - dans journaling tutoriel
commenter cet article
7 juin 2015 7 07 /06 /juin /2015 10:46
le tampon - pourquoi

Je l'apprends dans un livre sur Andy Warhol de la série "Les grands maîtres d'art" éditions "Le Figaro".

Andy Warhol aimait bien utiliser des tampons dans ses oeuvres.  Dans les années cinquantes il cherchait à faire des empreintes comme avec des tampons. Bien sur il allait plus loin avec de la lithographie offset, du sériegraphie.

On voit bien plusieurs oeuvres avec une répétition d'images.

Et..... oh, oui,..... ma page dans mon journal porte maintenant des couleurs:

 

le tampon - pourquoi

D'où trouvait-il les images? Ca vous surprend peut être qu'il les copiait du magazine 'LIFE'. Il les découpait ou il les décalqait avec sa lightbox (une boîte rétro-éclairée). Marrant que je trouve cet information maintenant alors que je fais pareil.  Avec du papier carbone il les tranférait, et moi, j'utilise une autre technique que j'ai expliqué ici: http://scrapitch.over-blog.com/2015/06/transfert.html

Il regardait aussi aux ce que faisait d'autres artistes:

le tampon - pourquoi

Ca me soulage: il n'y a rien de mal de se laisser guider chez des autres. C'est un tremplin à la création personelle.

Tremplin était aussi cet adresse: http://www.warhol.org/education/resourceslessons/Rubber-Stamping-Activity/    

Les transfèrts des images par un tampon donnent un résultat qui n'est jamais parfaitement identique. La façon comme on fait de la pression, plus ou moins fort, l'encre, le support...tout joue un rôle. Quand on dessine avec un feutre, la ligne est très régulière, le trait est constant, mais une empreinte a des imperfections parfaites! Les lignes tremblotantes par empreintes montrent les bavures, les imprécisions qui donnent le charme au résultat. 

le tampon - pourquoi

La chaussure est un copie de Andy Warhol et exactement 60 après je la donne une nouvelle 'vie'.

J'adore les tampons. Vous voyez que je n'ai pas 'nettoyé' les petites lignes autour de l'image mais l'empreinte donne l'idée de mouvement, de vivacité, de 'nervosité' (le mot que mon prof de dessin utilisait souvent) qui rend le résultat plus intéressant.

Je suis convaincue que la gravure peut obtenir un résultat encore meilleur, mais hélas, je n'ai pas la technique ni les outils pour le faire mais visitez chez patchacha pour vous faire plaisir; elle est ma tasse de thé ;) ...... http://www.patchacha.fr/gravure-et-tasse-de-the/

 

le tampon - pourquoi

Une page dans mon journal sans 'journaling', n'est pas terminée. Pourquoi je combine la cérise et la chaussure? .....Simplement car j'aime les deux mais ni la cérise, ni la chaussure de ce modèle me font du bien :(

Essayez de dire la phrase que vous voyez sur la page en anglais.....c'est comme un tongue-twister :)....

 

le tampon - pourquoi

Tellement simple pour exploiter un tampon et créer une carte dont il n'existe pas deux. J'ai pris un papier scrap, plié en deux, j'ai donné un trait de gesso par dessus, laissé sèché, tamponné par dessus et colorié...hop dans une envelope:

le tampon - pourquoi
le tampon - pourquoi

(Je vous ne cache pas mon adresse....j'adore des mail art!!! et je réponds toujours!)

La carte est dans son enveloppe car le message sur la carte était trop personnelle, mais j'aime beaucoup le challenge d'envoyer une carte spéciale sans enveloppe et au même temps faire plaisir au facteur.

Je vous quitte avec une dernière photo de mon journal. La page me fait beaucoup de plaisir pour la regarder et j'ai eu autant de plaisir à la créer.

le tampon - pourquoi
Repost 0
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 22:05
transfert

Je vous montre une technique pour facilement transférer une image sur tissu ou sur bien n'importe quel autre support.

transfert
transfert

Dans mon 'zapbook' il m'arrive à faire beaucoup de sketches et doodlings qui ne seront jamais utilisés, mais parfois, par hasard, je suis contente avec un dessin. Je veux l'utiliser sur du tissu mais, peur de ne pas arriver une deuxième fois ou bien peur, que je n'arrive pas bien dessiner sur le tissu, je peux faire deux choses:

1. faire un tampon, voir comment je transfère facilement le dessin sur une gomme ou sur de la matière qui sert à couper des tampons:   http://scrapitch.over-blog.com/2014/12/comment-creer-les-tampons.html.

2. tracer mon dessin sur un pochette en plastique avec un feutre à base de l'eau. Vous voyez le résultat ici dessus. Le dessin ne se montre que faiblement, mais attention il y a assez de l'encre.

transfert
transfert

Je mouille le tissu légèrement avec mon pscht-psscht et je place le pochoir côté encre sur le tissu. L'humidité lâche l'encre et est directement absorbé par le tissu.

transfert

Ici le résultat n'est pas très clair mais je vois assez pour être dirigée à faire de la broderie ou de la couture en machine.

transfert
transfert

Ici j'ai trop mouillé le tissu et le lièvre devient de plus en plus flou quand l'encre diffuse dans le tissu. La deuxième empreinte est déjà plus nette.

Le lièvre vient de la couverture d'un livre que j'ai lu avec le 'bookclub' hollandais:

"The hare with the amber eyes" par Edmund de Waal, est le titre original ou bien "de haas met de amberkleurige ogen" en néerlandais. Le livre est traduit en français et peut vous enchanter:" le lièvre aux yeux d'ambre" ..... cherchez les information sur google ainsi que les you-tube videos avec les interviews avec Edmund de Waal, un potier célèbre...... inspirant et intéressant!

Je nomme ce livre déjà ici où je parle également comment je crée des tampons:

http://scrapitch.over-blog.com/2015/04/ou-je-vais-je-ne-sais-pas.html

transfert
transfert

La dernière empreinte sur tissu, une gelli plate empreinte, est déjà mieux.

Pour transférer un dessin tracé sur un pochoir en plastique vous pouvez utiliser une autre matière que de l'encre basé à l'eau pour dessiner/tracer. Le neocolor II s'y prête bien aussi:

transfert
transfert

Avec cette technique vous pouvez transférer un dessin sur tissu mais pourquoi pas sur du papier tout simplement (mouiller légèrement le papier pour que l'encre lâche). J'ai également testé la technique sur de la matière caoutchouc pour ainsi couper un tampon. Créer ses propres tampons est peu cher!

transfert
Repost 0
Published by Scrapitch - dans tampons tutoriel
commenter cet article
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 22:50
Piquer libre - comment je le fais

Comment je crée les cartes comme dans l'article précédent? J'essaie de vous donner un pas à pas:

Il me faut un fond de page: ça peut être un collage, ou un sous-page qui à protégé ma table ou bien une page de fantaisie quand j'ai joué une fois; je vous les montre:

Piquer libre - comment je le fais
Piquer libre - comment je le fais

Fond de page collé sur des cartes postales publicitaires; comme ça la dimension est classique, peut être plus facile pour envoyer par la poste.

Le résultat sèche ce soir et je veux continuer donc je prends un fond de page qui est là par hasard:

Piquer libre - comment je le fais
Piquer libre - comment je le fais

En suite j'ai besoin d'un dessin. Celà peut être un croquis que vous avez fait, ou un tampon, ça peut être une photo même, un dessin d'enfant, un copie d'un livre...... Ce dessin n'est peut être pas adapté à votre carte mais on peut le scanner et imprimer à la taille voulu. De toute façon c'est mieux de prendre un copie en cas que vous voulez répéter la création.

J'ai fait mes croquis:

Piquer libre - comment je le fais
Piquer libre - comment je le fais

Ou je prends mes tampons. Un tampon d'un très simple forme facilite après la couture à la machine et pourquoi pas en main. ArtisAnne-Textile le fait avec les dessin de sa petit-fille.

Un tampon peut servir deux fois: quand je veux que la poule fait face à sa copine je tiens le papier contre la fenêtre pour avoir de la lumière à travers et donc de la tranparence pour tracer la poule à l'envers.

Piquer libre - comment je le fais
Piquer libre - comment je le fais

L'autre jour j'étais inspiré par le blog-poste de Alisa Burke et j'ai fait un croquis de plusieurs de ses photos. Cherchez par le lien quelles photos m'ont inspiré.

Piquer libre - comment je le fais

Pour mes dames de Paris de l'article précédent j'ai été inspiré par une page que j'ai photographié d'un livre (merci Henriette), il y a quelques années. C'est bien que je garde tout et je ne jette rien (vous verrez cette phrase à l'article prochain encore!).

Piquer libre - comment je le fais
Piquer libre - comment je le fais

Ce soir j'ai fait mon choix (excuses quand les photos ne sont pas optimales car j'ai photographié le soir).

Je colle l'image au dos de mon support. Puisque le fond de page est fait sur du papier 'ikea', donc qualité papier journal, j'ai doublé le papier pour ne pas abîmer le fond de page déjà par la couture.

Pour la couture j'utilise donc un pieds de reprise, un pied speciale qui laisse le mouvement libre. Il faut donc baisser les 'dents' de la machine; voir la 2° photo ici dessous: 

Piquer libre - comment je le fais
Piquer libre - comment je le fais

J'allais doucement ce que me donne le temps de tourner la page comme j'ai besoin. Voilà la première étape recto-verso. La ligne cousue vu du dos est plus apparent que sur le devant de la page. J'ai besoin de recoudre les lignes du bon côté mais maintenant je vois bien où aller avec ma couture. La deuxième passage ce fait quand le tissu est placé.

Piquer libre - comment je le fais
Piquer libre - comment je le fais

En suite je trace avec du papier calque ce que je veux 'habiller' avec du tissu:

Piquer libre - comment je le fais
Piquer libre - comment je le fais

Je choisis le tissu. Plusieurs options mais je préfère un peu de contraste. Je coupe l'image au même temps que le tissu.

Piquer libre - comment je le fais
Piquer libre - comment je le fais

Je place le tissu au bon endroit et je pique un deuxième passage sur tout le dessin et je corrige comme ça éventuels erreurs. Le résultat reste style croquis comme ça.

Piquer libre - comment je le fais

Je vous ne montre pas le résultat affiné parce que cette carte sera envoyé en échange peut être??????

Allez une deuxième?

Piquer libre - comment je le fais

Trop difficile? Prenez une forme moins compliquée comme cette poule:

Piquer libre - comment je le fais
Piquer libre - comment je le fais

Le procédé est pareil: d'abord coudre sur papier sur le dos de la carte, puis chercher du tissu et faire un modèle à l'aide de papier calque pour bien découper la forme, ensuite coudre depuis le devant de la carte. Il reste à embellir cette dernière carte cousue sur des lingettes bébés qui ont servies à nettoyer le gelliplate....mais ça c'est une autre histoire pour plus tard......d'abord cet article sera suivi par les cartes déjà envoyé et arrivées et les échanges!

......

et qu'est ce qu'elles disent ces poules?

Piquer libre - comment je le fais
Repost 0
Published by Scrapitch - dans couture cartes tutoriel
commenter cet article
20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 21:38

"Gelli on a plate

Gelli on a plate

Wibble wobble, wibble wobble

Gelli on a plate"

 

Chansonnette que chantent les anfants anglais quand il sautent à la corde. Sur "wibble wobble" il bougent leurs fesses, leurs têtes, tout leurs corps, mais attentions à ne pas perdre l'équilibre car la corde tourne et tourne et il ne faut pas rater un saut....si non c'est au suivant.....

gelli on a plate - wibble wobble ......

Je l'ai encadré, provisoirement.....

Le gelli plate est mon outil favoris. Je le combine si bien avec tout ce que la nature m'offre actuellement.

On me demande parfois comment faire. Anne, une artiste textile que je admire beaucoup, demande des précisions ici.

Depuis, j'ai essayé à faire un pas à pas mais ce n'est même pas facile....je me laisse emporter par mon enthousiasme et j'oublie à faire des photos....

J'ai enfin quelques étapes à montrer.

 

gelli on a plate - wibble wobble ......

Commençons au début.

On n'a pas besoin grand chose: du papier, de la peinture acrylique, un brayer (mais sans, on arrive à faire) et un gelli plate. On peut l'acheter par internet en Angleterre, comme j'ai fait, ou en France, ou vous pouvez le fabriquer simplement selon la technique avec les ingrédients alimentaire, que j'ai expliqué déjà ici, quand j'ai débuté avec Henriette.

(beaucoup de liens, mais vous voyez comment ils sont utiles!)

 

Oh eeh, oui...ce qu'on a besoin aussi ce sont des lingettes bébé pour nettoyer la plaque et ...oh là là tout ce qu'on peut faire avec ça, mais......ça, c'est une autre histoire.

 

Voyez-vous comment peu de peinture on a besoin pour une empreinte?

gelli on a plate - wibble wobble ......
gelli on a plate - wibble wobble ......

On étale de la peinture, on place dessus .....des objets (plat et qui n'endommage pas la plaque) ou de pochoirs, des plumes, un filet d'oignon, des feuilles, des silhouettes découpés, ou bien des médaillons de Judas ou en propre français: des 'monnaie-du-pape' que j'ai 'trouvé' à travers d'une haye d'un voisin :).....tout va ce qui fait une marque...

On place un papier dessus (papier canson mince ou rigide, transparant ou papier calque, du papier d'un vieux livre, du papier de soie.....ça dépend ce qu'on veut faire avec les résultats). Presse d'une façon égale sur toute la surface et presse un peu plus fort autour des objets.....enlève toute de suite le papier et taratatataaaa:

gelli on a plate - wibble wobble ......

Pas fini! C'était la première couche....on attaque la deuxième:

gelli on a plate - wibble wobble ......
gelli on a plate - wibble wobble ......
gelli on a plate - wibble wobble ......

C'était la même procédure: étaler la peinture, placer les médaillons dessus mais pas tout à fait au même emplacement, papier dessus, légère pression, et taratatataaaa....à chaque fois c'est la surprise.

gelli on a plate - wibble wobble ......

J'enlève les médaillons et je vois qu'il reste encore de la peinture sur la plaque. Je tire une deuxième empreinte, ce qu'on nomme le 'ghostprint', sur un autre papier.... pas deux effets sans trois:

gelli on a plate - wibble wobble ......
gelli on a plate - wibble wobble ......

Il reste aussi de la peinture sur les médaillons (qui sont, comme ça, déjà très décoratif à utiliser dans un autre projet) qu'on peut utiliser en tampon sur un autre bout de papier......

Pas fini! Aller au troisième couche!

gelli on a plate - wibble wobble ......
gelli on a plate - wibble wobble ......
gelli on a plate - wibble wobble ......

Pour cette démonstration je ne veux pas me tromper et je reste sagement aux trois couleurs primaires. Mais le défi est d'utiliser d'autres combinaisons de couleurs et voir quelles couleurs marchent ensemble en les chevaucher .... attention: certaines couleurs sont plus transparant que d'autres.

gelli on a plate - wibble wobble ......
gelli on a plate - wibble wobble ......

Ici dessus vous voyez le résultat des premiers tirages et ensuite les 'ghostprint'.

gelli on a plate - wibble wobble ......

Ici dessus deux résultats suivant le même chemin et pourtant ils ne sont pas identiques...fascinant!

Il n'y a plus à m'arrêter....au projet suivant:

 

gelli on a plate - wibble wobble ......

J'ai essayé de vous expliquer un peu les mystères sur le mono print. Une fois compris on devient addicte, mais quoi faire avec les résultats? J'essaie souvent des choses variées comme vous pouvez voir sur mon blog en cherchant par mot clé 'monoprinting'. Vous, comme Anne, cherchez peut être à adapter la technique à l'art textile.... j'essaie moi aussi....

Et encore je n'ai pas tout dit....il y a tellement à découvrir avec le gelli plate. Je suis depuis longtemps l'artiste Jane Davies qui applique le gelli plate dans son art, ou bien Carolyn Dube et en France il y a les jardinières qui offrent un nouveau cours enligne sur le sujet.....bientôt personne est devant une mystère!

Et pour terminer sans explications une série de quatre fait avec une grande feuille.....

gelli on a plate - wibble wobble ......
gelli on a plate - wibble wobble ......
gelli on a plate - wibble wobble ......
gelli on a plate - wibble wobble ......
Repost 0

Présentation

  • : scrapitch
  • scrapitch
  • : je vous montre ici du artjournaling parfois avec des photos, pleins d'expériences et découvertes et je suis d'inspiration de grands artistes; du dessin, surtout du mixed média et j'aime bien expliquer comment j'ai fait mes créations car j'aime partager avec vous et j'adore des commentaires pour rentrer en contact avec vous.
  • Contact

Profil

  • Scrapitch
  • Scrapitch:le scrap dans le sens large,créer,est un «must» pour raconter le monde autour de moi;embellir,appuyer sur la beauté des choses et événements les plus gratuits;mettre des personnages dans une nouvelle perspective
  • Scrapitch:le scrap dans le sens large,créer,est un «must» pour raconter le monde autour de moi;embellir,appuyer sur la beauté des choses et événements les plus gratuits;mettre des personnages dans une nouvelle perspective

Recherche

Pages